top of page
img-tech-short.jpg

POLITIQUE CONTRE LE TRAFIC

tech element-LIGHT.jpg

Politique de conformité en matière de lutte contre la traite des personnes

Révision 1.0

Politique

IDEAS-TEK s’oppose à la traite des êtres humains et au travail forcé sous toutes ses formes. Nous nous engageons à travailler pour atténuer le risque de traite des êtres humains et de travail forcé dans tous les aspects de notre activité. Le gouvernement américain applique une politique de tolérance zéro à l'égard de tout employé du gouvernement, personnel sous-traitant et leurs agents se livrant à toute forme grave de traite des personnes, définie comme signifiant le recrutement, l'hébergement, le transport, la fourniture ou l'obtention d'une personne contre du travail ou des services, par le recours à la force, à la fraude ou à la coercition aux fins de soumission à la servitude involontaire, au péonage, à la servitude pour dettes ou à l'esclavage et au trafic sexuel.

Conformément au FAR 52.222-50(h), il est interdit aux entrepreneurs, aux employés des entrepreneurs et à leurs agents de :​_22200000-0000-0000-0000-0000000000222_

  • Se livrer à des formes graves (c'est-à-dire recourir à la force, à la fraude ou à la coercition) de traite des personnes pendant la période d'exécution d'un contrat ;

  • Procurer des actes sexuels commerciaux illégaux pendant la période d'exécution d'un contrat ;

  • Recourir au travail forcé dans l'exécution d'un contrat ;

  • Détruire, dissimuler, confisquer ou refuser de toute autre manière l'accès à un employé à ses documents d'identité ou d'immigration, tels que son passeport ou son permis de conduire, quelle que soit l'autorité de délivrance ;

  • Utiliser des pratiques de recrutement trompeuses ou frauduleuses lors du recrutement d'employés ou de l'offre d'emploi, comme ne pas divulguer, dans un format et dans une langue accessible au travailleur, des informations de base ou faire de fausses déclarations importantes lors du recrutement d'employés concernant les principales conditions générales de l'emploi, y compris les salaires et avantages sociaux, le lieu de travail, les conditions de vie, le logement et les coûts associés (si l'employeur ou l'agent les a fournis ou organisés), tous les coûts importants à facturer à l'employé et, le cas échéant, la nature dangereuse de l'emploi. le travail;

  • Faire appel à des recruteurs qui ne respectent pas les lois du travail locales du pays dans lequel a lieu le recrutement ;

  • Facturer des frais de recrutement des employés ;

  • Ne pas assurer le transport aller-retour ou payer les frais de transport aller-retour à la fin de l'emploi, pour un employé qui n'était pas ressortissant du pays dans lequel le travail est effectué et qui a été amené dans ce pays dans le but de travailler sur un contrat, un sous-contrat ou une ou plusieurs parties de contrats ou de sous-contrats du gouvernement américain exécutés en dehors des États-Unis ;

  • Ne pas assurer le transport de retour ou payer les frais de transport de retour à la fin de l'emploi, pour un employé qui n'est pas un ressortissant des États-Unis et qui a été amené aux États-Unis dans le but de travailler dans le cadre d'un contrat ou d'un sous-contrat du gouvernement américain, si le paiement de ces coûts est requis dans le cadre de programmes de travail temporaire existants ou conformément à un accord écrit avec l'employé pour des parties de contrats et de sous-contrats exécutés aux États-Unis ;

  • Fournir ou organiser un logement qui ne répond pas aux normes de logement et de sécurité du pays hôte ; et

  • Si la loi ou le contrat l'exige, ne pas fournir par écrit un contrat de travail, un accord de recrutement ou tout autre document de travail requis dans une langue que l'employé comprend. Si l'employé doit déménager pour effectuer le travail, le document de travail doit lui être fourni au moins cinq jours avant son déménagement.

 

Toute violation des FAR, des DFARS, du décret et/ou de la politique d'IDEAS-TEK pourrait entraîner des mesures disciplinaires pouvant inclure, sans toutefois s'y limiter, le retrait d'un employé d'un contrat, une réduction des avantages sociaux ou la cessation d'emploi. Pour les sous-traitants et les employés des sous-traitants, le non-respect des exigences des FAR, du DFARS et du décret constitue un motif pour IDEAS-TEK de prendre toutes les mesures appropriées, pouvant aller jusqu'à et y compris la résiliation immédiate du contrat de ce sous-traitant avec IDEAS-TEK. .

Procédures

Sur une base annuelle, IDEAS-TEK exige que tous les employés certifient, via la réception du manuel de l'employé d'IDEAS-TEK, qu'ils ont lu et compris la politique d'IDEAS-TEK sur la lutte contre la traite des êtres humains et qu'ils acceptent de se conformer aux politiques, procédures et principes de la politique. et signaler toute violation dont ils ont connaissance.

 

Les clauses FAR et DFARS applicables sont « transmises » à nos sous-traitants. Les sous-traitants reçoivent également des liens vers la politique IDEAS-TEK sur la lutte contre la traite des êtres humains et sont invités à certifier qu'ils ont lu et compris cette politique. Une copie des certifications des sous-traitants est conservée dans les dossiers d'IDEAS-TEK. Le non-respect des exigences des FAR constitue un motif pour IDEAS-TEK de prendre toutes les mesures appropriées, pouvant aller jusqu'à et y compris la résiliation immédiate du contrat de ce sous-traitant ou agent avec IDEAS-TEK.

 

Dans la mesure où IDEAS-TEK fait appel à des sociétés de recrutement, seules des sociétés de recrutement comptant des employés formés peuvent être utilisées, aucun frais de recrutement ne peut être facturé à l'employé et tous les salaires doivent répondre aux exigences légales applicables du pays d'accueil ou expliquer tout écart.

Processus de déclaration

Les employés peuvent signaler, de bonne foi, et en ont la responsabilité, sans crainte de représailles et sous réserve de la protection en vertu de 10 U.S.C. 2409, tel que mis en œuvre dans la sous-partie 203.9 du DFARS, pour représailles en cas de dénonciation de violations de traite des personnes, de toute activité qui viole les FAR, le DFARS, le décret ou la politique IDEAS-TEK auprès de la direction d'IDEAS-TEK ou de la hotline mondiale contre la traite des êtres humains. au 1-844-888-FREE ou via son adresse e-mail à help@befree.org ou le ministère de la Défense à www.dodig.mil/hotline/ ou sans frais au 800-424-9098.

Notification

IDEAS-TEK doit immédiatement informer le responsable des contrats et l'inspecteur général de l'agence dès réception d'informations crédibles alléguant une violation du FAR 52.222-50 ; et toute mesure prise contre un employé, un sous-traitant, un employé de sous-traitant ou leur agent d'IDEAS-TEK conformément au FAR 52.222-50.

Publications et certifications

IDEAS-TEK affichera son plan de conformité à un endroit visible sur le lieu de travail. IDEAS-TEK doit fournir son plan de conformité à l'agent contractant sur demande et fournir des certifications annuelles aux agents contractants, comme l'exigent les FAR.

Avant l'attribution d'un contrat de sous-traitance, et chaque année pendant l'exécution du contrat, IDEAS-TEK obtiendra de chaque sous-traitant des contrats de sous-traitance pour des fournitures, autres que les articles COTS, à acquérir en dehors des États-Unis, ou des services à exécuter en dehors des États-Unis. , une attestation de conformité exigée par les FAR.

 

En outre, pour les contrats individuels portant sur des fournitures, autres que des articles disponibles dans le commerce, acquis en dehors des États-Unis ou des services devant être exécutés en dehors des États-Unis, et dont la valeur estimative dépasse 500 000 $, avant de conclure un contrat de sous-traitance , IDEAS-TEK obtiendra de chaque sous-traitant dont le sous-contrat répond aux exigences ci-dessus, une certification de conformité comme l'exige la FAR 1703(c)(3)(i) et (ii).

bottom of page